BONDUELLE ET MAÏSADOUR : UN PARTENARIAT DE LONGUE DATE

Partager

LE GROUPE MAÏSADOUR
Pour saluer la mémoire de Bruno Bonduelle qui vient de décéder, nous revenons sur les liens entre le Groupe Bonduelle et le Groupe Coopératif Maïsadour. Une collaboration historique, au bénéfice des agriculteurs du Sud-Ouest et des cultures contractuelles.
Crédit photo : Le Point

Membre de la 5° génération depuis la création de l’entreprise familiale, Bruno Bonduelle a été PDG du spécialiste français des légumes en conserve et surgelés de 1985 à 1994, avant de prendre la tête du conseil de surveillance, puis de devenir membre du conseil d’administration. Il a contribué à faire de Bonduelle l’un des référents mondiaux de l’alimentation végétale, avec quatre marques, 11 900 collaborateurs et tout un écosystème dont le Groupe Coopératif Maïsadour est partie prenante. Michel Prugue, Président du Groupe Coopératif Maïsadour, tient à saluer la mémoire de Bruno Bonduelle: 

Je rends hommage à Bruno Bonduelle et à son action passée à la tête du groupe familial. Avec le Groupe Bonduelle, il a contribué à structurer le lien entre agriculteurs et industriels et à valoriser le travail des producteurs du Sud-Ouest

BONDUELLE ET LE SUD-OUEST

Le Groupe Bonduelle produit à grande échelle, dans des usines tournées vers les territoires, respectueuses des humains et de la planète. Il est notamment le leader du maïs doux dans le monde. Bonduelle est présent en Aquitaine depuis le milieu des années 1970. Depuis, ses activités dans le Soud-Ouest se sont largement développées. Notre histoire commune réside dans les liens que Bonduelle a tissés avec ses coopératives partenaires du Sud-Ouest. 450 producteurs du Gers, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, représentés par Euralis, Maïsadour et Vivadour, fournissent maïs doux, haricots verts et/ou petits pois à la célèbre marque.

PARTENAIRES HISTORIQUES

Maïsadour travaille avec Bonduelle depuis plus de 30 ans. Cela remonte à l’époque de l’usine de Bonmaïs à Haut-Mauco. En 2005, Bonduelle crée Soléal avec les trois coopératives du Sud-Ouest déjà cités, dans le but de développer et de pérenniser la filière dans la région. Aujourd’hui, le Groupe Coopératif Maïsadour alimente Soléal et ses deux usine implantées à Labenne et à Bordères-et-Lamensans en maïs doux à destination exclusive de la conserve. 80 producteurs des Landes et de la Gironde cultivent ce maïs sur 2 500 hectares, soit quelque 50 000 tonnes de maïs doux.

UNE COLLABORATION DURABLE

Le Sud-Ouest offre à Bonduelle une garantie de pérennité et de volume pour répondre à la croissance du marché du maïs doux. Les futurs projets permettront de consolider cette activité grâce à d’importants investissements industriels. Une nouvelle ligne prévue pour 2023 augmentera ainsi de 12 000 tonnes la capacité de production de l’usine de Bordères qui emploie 450 personnes. Les liens humains et professionnels entre Bonduelle et Maïsadour dépassent la simple relation client – fournisseur, comme le souligne Pierre Harambat, Vice-Président en charge du Développement durable chez Maïsadour: 

"Bonduelle reste, au delà de son développement international, une entreprise familiale qui comprend les agriculteurs et les coopératives agricoles"
Pierre Harambat
Designer

Une collaboration en 5 dates

Premier partenariat entre Maïsadour et Bonduelle

Création de Soléal

Soléal entre dans le giron de Bonduelle

Bonduelle ouvre son capital à ses coopératives partenaires du Sud-Ouest

Bonduelle signe un accord-cadre avec Euralis, Maïsadour et Vivadour pour une durée de trois ans

LE GROUPE MAÏSADOUR

Partager l’article